L’élevage des coléoptères - Les cétoines

L’élevage des coléoptères - Les cétoines

Les cétoines adultes :

Le terrarium :

Dans l’idéal, il faut 10 cm de substrat minimum.

Le substrat est composé de terreau (ou de terre spéciale terrarium) mélangé à beaucoup de feuilles mortes et de sciure de bois. Attention à ne pas utiliser de sciure de bois de résineux (pin par exemple), sinon ils mourront.

En décor :

Des branches sont idéales, car si le coléoptère se retourne, il pourra s’aider des branches pour se relever.

On peut aussi ajouter des plantes, de la mousse et des pierres pour le côté esthétique.

Éclairage :

Comme pour tout être vivant, le coléoptère a besoin d’une bonne source de lumière.

De plus, cela favorise l’accouplement et par la suite les pontes. Donc, c’est très important.

On peut mettre une lampe directement au-dessus du terrarium, s’il manque de lumière, mais il faut faire attention qu’elle ne chauffe pas trop. Car plus ça chauffe, plus l’hygrométrie est difficile à maintenir.

Hygrométrie :

L’idéal est une humidité de 70 à 75 %. On peut monter jusqu’à 80 % et descendre jusqu’à 65 %, mais pas plus bas.

Température :

L’idéal est la température ambiante, à savoir de 20° à 25 °C. Il faut éviter de descendre sous les 18 °C.

Nourriture :

C’est très simple, des fruits et légumes et même des Bettle Jelly.

Pommes, bananes, carottes, Bettle Jelly, pollen pour les vitamines et apport en protéines en poudre.

 

Les larves de cétoines :

Dans l’idéal, il faut 10 cm de substrat composé de terreau ou de terre spéciale pour terrarium mélangé à beaucoup de feuilles mortes.

En effet, les larves se nourrissent de feuilles mortes.

Il ne faut donc pas hésiter à remplir le terrarium de feuilles mortes et de sciure de bois (sauf résineux).

Éclairage :

Il n’est pas nécessaire, puisque les larves vivent sous terre.

Hygrométrie :

La terre ne doit pas être sèche mais ne doit pas non plus être détrempée. Sinon les larves risquent de mourir.

Température :

Température ambiante, de 20° à 25° et surtout pas en dessous 18 °C.

Plus la température est élevée, plus les larves se mettent en coque rapidement, et quand la cétoine sort, il est de plus petite taille que la normale, parce qu’il s’est développé beaucoup trop vite et n’a pas réussi à atteindre une taille normale.

Nourriture :

Les larves se nourrissent de feuilles mortes, de sciure de bois (sauf résineux).

 

Reproductions des cétoines :

Contrairement aux phasmes, il n’y a pas de parthénogenèse.

Il faut donc qu’il y ait fécondation entre un mâle et une femelle.

Quelques jours après la fécondation (plus ou moins 15 jours, selon l’espèce), la femelle s’enterre pour pondre ses œufs dans le substrat.

Temps d’éclosion des œufs :

Il varie selon les espèces.

Après éclosion des œufs, ça donne de toutes petites larves qu’il faut transvaser dans une petite boîte.

Développement des larves :

Lorsque l’œuf éclot, ça donne une larve.

La larve passe par différents stades, L1, L2, L3 comme chez une majorité d’insectes.

Une fois que la larve a atteint son stade « adulte », il se forme une enveloppe de terre qu’on appelle coque.

Elle passe ensuite de larve à nymphe.

C’est cette nymphe qui va éclore pour donner naissance à la jolie cétoine qu’on connaît.

Pourquoi transvaser les larves ?

Parce que la nuit, les cétoines adultes creusent des trous pour se mettre sous terre, et s’il y a beaucoup de larves, il y a des chances que les adultes en creusant les abîment.

C’est donc pour préserver les larves.


1 commentaire


  • Planchon Jules

    Bonjour,combien de temps la larve L3 vas-elle mettre pour arriver au stade adulte (en cétoine ) ?


Laissez un commentaire