Le dimorphisme sexuel chez les phasmes

septembre 16, 2018

Le dimorphisme sexuel chez les phasmes

Chez les phasmes, comme chez la plupart des insectes, on constate que les mâles sont toujours plus petits que les femelles et souvent plus colorés. La différence entre mâle et femelle se nomme dimorphisme sexuel. On peut discerner les mâles des femelles grâce à leurs tailles à l’âge adulte. Cependant, dès les premiers stades, quelques astuces permettent de différencier les 2 sexes.

Pour tous les phasmes du type phyllium, on observe dès les premiers stades une différence au niveau de l’abdomen (la feuille). En effet, chez les males phyllium, la forme de la feuille est beaucoup plus triangulaire que chez les femelles. Cette différence s’observe dès les stades L2, L3.

Pour toutes les espèces du type « bâton », les mâles possèdent une excroissance au bout de l’abdomen. Cette spécificité s’observe dès les stades L3, L4.

Evidemment, chaque espèce a ses particularités, ce qui permet de les différencier. Il faut bien se renseigner auprès du vendeur avant l’acquisition, pour savoir sexer ses phasmes.

ATTENTION : Certaines espèce sont vendues (en œufs ou en vivants) sous l’appellation « non sexuée » ou encore « espèce parthénogénétique ». Ces termes signifient que l’espèce se reproduit par parthénogenèse (mode de reproduction monoparental). Par conséquent, l’espèce vendue est essentiellement composée de femelles.