L’incubation chez les phasmes :

septembre 23, 2018

L’incubation chez les phasmes :

Chez les phasmes, l’incubation est une étape capitale. Bien que très simples, des conditions optimales augmenteront fortement votre taux de naissance même chez les espèces les plus difficiles à élever ! La vente d’œufs de phasmes est de plus en plus répandue et offre des tarifs très intéressants .La plupart des œufs ont une durée d’incubation comprise entre 1 et 6 mois. Passé ce délai, des jeunes devraient normalement sortir.

Pour réussir son incubation, trois points essentiels sont à respecter :

  • La température (idéale à 23°C pour la majorité des espèces)
  • L’hygrométrie (comprise entre 70 et 90 %)
  • Le substrat (idéalement de la vermiculite)

Pour faire éclore ses œufs de phasmes:

Il faut les déposer dans une boite confinée avec des petites aérations. Au fond, il faut mettre 1 à 2 cm de substrat (plus, si l’espèce enterre ses œufs). Le substrat le plus couramment utilisé est de la vermiculite, vendue en animalerie. La tourbe blonde peut être également utilisée mais occasionne souvent des moisissures (signes de trop d’humidité).

La température idéale pour avoir un maximum de naissances est de 23°C, cependant ce chiffre peut varier selon les espèces et la taille des œufs (plus ou moins fragiles). Pour obtenir cette température, on peut placer un petit tapis chauffant sous ses incubateurs ou bien installer une lampe chauffante. Ces deux moyens de chauffage devront être placés plus ou moins loin des œufs pour ne pas risquer de tuer la nymphe.

L’hygrométrie (l’humidité dans l’air) varie selon les espèces. Pour des œufs du type Phyllium (phasmes feuilles) une hygrométrie s’approchant des 90% semble appropriée. (Elle peut être apportée par des brumisations hebdomadaires). Pour les autres espèces, une base de 80% d’humidité  permettra un taux de naissance acceptable.

ATTENTION : Si les jeunes restent coincés dans l’œuf ou ne sortent pas après une durée d’incubation dépassée, c’est sûrement que la  température est trop haute et l’hygrométrie trop basse.  A l’inverse, la présence de moisissures indique un surplus d’humidité et un manque de chaleur. Il faut impérativement réguler ces paramètres (utilisation d’un thermomètre et d’un hygromètre en vente dans tous les magasins spécialisés).

Il est tout de même conseillé de se renseigner sur les conditions d’incubation et d’élevage avant d’acquérir des œufs.