Des insectes peu onéreux

Des insectes peu onéreux

Vous souhaitez commencer un élevage d’insectes pour pas cher ? L’Insecterie vous donne ses astuces et la liste des animaux qui pourront vous convenir au mieux !

Pour commencer, les insectes qui nécessitent un chauffage sont déconseillés car l’installation peut se révéler onéreuse (tapis chauffant ou lampe chauffante, terrarium en verre, thermostat etc.). Idem pour les animaux qui apprécient de manger d’autres insectes et qui vous demanderaient donc d’avoir un second élevage en supplément.

Nous vous conseillons donc d’opter pour des insectes qui peuvent s’épanouir en terrarium plastique (très bon marché) et qui vont consommer une alimentation végétale et de proximité (ronces, bois en décomposition, humus, etc.).

 

  • - Les cétoines : certains coléoptères ne nécessitent pas de chauffage et peuvent donc convenir parfaitement pour une installation peu chère. Optez donc pour une boîte plastique volumineuse (en fonction de l’espèce) et une pièce à température ambiante. Leur alimentation se compose principalement d’humus, de feuilles et de bois en décomposition. Un éclairage de bureau peut également se joindre à l’installation, si vous souhaitez mieux observer vos animaux.

 

  • - Les phasmes : bien qu’ils soient très grands, les phasmes peuvent apprécier une installation « low-tech». Une boîte plastique d’au moins 60 cm de hauteur à laquelle il faut ajouter des actions peut faire un terrarium idéal. À cela s’ajoutent des écorces, des branches et la plante nourricière qui permettront à votre animal de se cacher et de se nourrir. Vous devrez également vous munir d’un petit brumisateur pour valoriser leur environnement tous les deux jours.

 

Voilà deux exemples d’insectes qui peuvent s’élever dans des installations peu onéreuses. À vous de jouer maintenant !
Attention, les conseils cités ici sont très sommaires et l’élevage de ces animaux vous demande d’approfondir vos connaissances !

Besoin de conseils, des questions ? Rendez-vous sur Linsecterie.com


Laissez un commentaire